KluB C

Samedi

Tones and I

Été 2018. Toni Watson, vendeuse dans un magasin de Melbourne, prend deux semaines de vacances. Elle achète une camionnette d’occasion et se rend dans la ville côtière australienne de Byron Bay avec son synthé en plastique et ses chansons. Elle y joue dans les rues et fait un carton. Selon la légende, la police doit même intervenir pour tempérer l’enthousiasme de la foule. Ce succès ne passe pas inaperçu. Une maison de disques lui propose un contrat. Son deuxième single, « Dance monkey » (2019), la propulse en quelques mois à peine – sous le nom de Tones and I – de la rue à la stratosphère. Le morceau détient le record de longévité à la première place du hit-parade australien depuis sa création en 1974. Et la chanteuse ne compte pas en rester là. Les morceaux entraînants « Never seen the rain » et « The kids are coming » prouvent qu’elle a de bonnes raisons de nourrir de folles ambitions.

Plus d'infos?