The Barn

Samedi

Strand Of Oaks

Big in Belgium. Notre pays est la Terre promise pour Tim Showalter, l’homme derrière Strand Of Oaks. Il n’est aussi bien compris nulle part ailleurs. Cet Américain affable a commencé en faisant du folk intimiste souvent diffusé dans « Duyster », une émission radio flamande (Studio Brussel). Sur « HEAL » (2014), Tim Showalter a subitement changé de cap. Il a découvert le Neil Young qui sommeillait en lui et s’est mis à l’americana bruyante. « Goshen ’97 », avec J. Mascis (Dinosaur Jr.) à la guitare, est devenu culte. Le nouvel album, « Eraserland » (2019), a vu le jour après un sérieux coup de mou. Son bon ami Carl Broemel de My Morning Jacket l’a aidé à remonter la pente et joue sur le disque avec trois autres membres du groupe. « Weird ways » fait un carton dans le décompte des auditeurs de Studio Brussel. On s’attend à revivre l’improbable success story de The War On Drugs.