KluB C

Vendredi

Loyle Carner

Rappeur, activiste, acteur, mannequin et… prof de cuisine. Deux titres de l’album « Not Waving, But Drowning » (2019) portent le nom de grands chefs : « Ottolenghi » et feu « Carluccio ». Car c’est dans la cuisine que Benjamin Coyle-Larner trouve de quoi se recentrer. Il est en effet atteint de TDAH et de dyslexie (d’où son nom). Il donne aussi des ateliers gratuits pour des jeunes souffrant des mêmes maux, un projet baptisé « Chilli Con Carner ». Car il est comme ça, ce rappeur londonien : il ne fait pas dans le bling-bling mais a les pieds bien ancrés dans la vraie vie. Sa musique est un bain chaud de flows paresseux et de beats lents fusionnant hip-hop old-school et soul britannique. Un des premiers titres qu’il a sortis est un duo avec Kate Tempest. Son dernier album réunit des premiers de classe : Tom Misch, Jordan Rakei, Sampha et Jorja Smith. Et l’homme a également les faveurs du public. Il a d’ailleurs rempli facilement l’AB à Bruxelles à lui tout seul. Mister nice guy.

Plus d'infos?