Dimanche

Nick Cave And The Bad Seeds

« Phénoménal. » « Épatant. » « Le concert de l’année. » Les critiques du dernier concert de Nick Cave And The Bad Seeds à Anvers étaient dithyrambiques. Le Sportpaleis a bouillonné d’énergie et tremblé d’émotion. Une preuve du haut niveau auquel se trouve l’Australien après près de 35 ans de carrière. « Nick Cave est peut-être bien le meilleur artiste de son temps », affirme un magazine néerlandais. Il conquiert son public avec ses exceptionnels Bad Seeds. Aucun groupe au monde ne passe aussi facilement de la beauté élégante au boucan tapageur. Une magie qui se traduit aussi dans les chiffres. Leur dernier album, « Skeleton Tree » (2016), a dépassé tous ses prédécesseurs dans les hit-parades. Nick Cave lui-même n’en revient toujours pas. « Je n’avais jamais pensé aller si loin avec ma musique, qui a toujours été un peu provocante. » Rock Werchter et Nick Cave se connaissent déjà depuis longtemps. Il s’est produit au festival pour la première fois en 1989. Très heureux de le retrouver.